Consultez les ressources sur la COVID-19 de partenaires et d’experts du CCDUS – des sources fiables pour vos besoins en information et en recherche.

Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Porteurs de changement

Les changements portés par les données probantes sont au cœur du travail du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS). Le CCDUS est un expert indépendant, neutre, non partisan et fiable du domaine des dépendances et de l’usage de substances, et ses données probantes sont toujours fermement ancrées dans la science et dans une méthodologie solide, et empreintes de compassion.

Il prend au sérieux son rôle de collaboration avec d’autres scientifiques et fournisseurs de services canadiens.

Au cours de l’exercice 2019-2020, nous avons écouté nos partenaires et intervenants afin de mieux comprendre leurs besoins.

Nous inspirant de ce que nous avons entendu, nous avons lancé de nouveaux projets qui répondent à ces besoins. Nous avons aussi modifié ou élargi le mandat de plusieurs projets en cours. Le titre de notre rapport annuel, Porteurs de changement, témoigne des changements que nous avons apportés cette année et de leur incidence et influence dans des dossiers concernant les dépendances et l’usage de substances.

Secondary Body

 

 

 

 

 

La pandémie de COVID-19

Porteurs de changement est un thème qui convient particulièrement à notre rapport de cette année compte tenu de l’apparition de la COVID-19, vers la fin de l’exercice. Les Canadiens ont besoin d’information sur le coronavirus et sur la façon de se protéger et de composer avec ses effets sur leur vie. Nous avons écouté nos intervenants et avons rapidement commencé à leur fournir de l’information sur les conséquences de la COVID-19 sur les problèmes d’usage de substances. Nous avons aussi créé un centre documentaire complet qui compile des ressources et outils publics portant sur l’usage de substances et la COVID-19. Nous y ajoutons constamment de nouvelles ressources, ce qui en fait une importante source d’information pour les professionnels du domaine et les personnes ayant une expérience vécue de la consommation.

 

 

La stigmatisation

La stigmatisation peut être un obstacle de taille au changement. Pour savoir comment remédier à la stigmatisation entourant l’usage de substances, nous avons demandé conseil à de grands spécialistes, dont un expert anti-stigmatisation de l’Université Harvard et nos trois nouveaux groupes consultatifs sur l’expérience vécue passée, l’expérience vécue présente, et la famille et les amis. Leurs conseils ont influé sur plusieurs de nos projets. Ainsi, nous avons lancé un projet pilote visant à tirer parti des retombées collectives dans une communauté en vue d’atténuer les effets de la stigmatisation sur les personnes consommatrices. Ce projet réunit de grands partenaires chargés d’élaborer un plan à long terme d’actions pilotées par la communauté qui serviront de base à des actions similaires au pays.

En partenariat avec l’Association communautaire d’entraide par les pairs contre les addictions, nous avons publié Se servir des mots pour surmonter la stigmatisation : un guide d’introduction. Ce document renseigne les Canadiens sur les termes stigmatisants à éviter lorsqu’ils parlent d’usage de substances ou des personnes qui consomment des substances. De sa publication en novembre 2019 à la fin de l’exercice, le guide a été téléchargé à près de 2 000 reprises.

 

 

L’analyse comparative entre les sexes et les genres

Au cours du dernier exercice, nous avons intégré l’analyse comparative entre les sexes et les genres (ACSG+) à ce que nous faisons. Nous avons consulté des experts du Centre d’excellence pour la santé des femmes pour sensibiliser nos employés à la question et les aider à intégrer l’ACSG+ à leur travail. Nous avons d’ailleurs fait de l’ACSG+ une des exigences à respecter dans les résumés soumis pour notre congrès Questions de substance 2019. Ajoutons que nous avons fait plus de 20 présentations l’année dernière qui tenaient compte de l’ACSG.

 

 

Écouter les jeunes

Nous avons voulu capter l’intérêt et l’attention des jeunes Canadiens, qui nous ont dit vouloir prendre des décisions éclairées par rapport à l’usage de substances. Nous avons donc lancé deux projets l’année dernière en vue de donner aux jeunes les outils et ressources qu’ils veulent. Les responsables du projet Améliorer le traitement ensemble collaborent avec des familles, les Services de santé de l’Alberta et Foundry BC, pour concevoir des ressources, des outils et des solutions thérapeutiques pour venir en aide aux jeunes ayant un trouble lié à l’usage d’opioïdes.

Le second projet est un site Web interactif qui motive les jeunes Canadiens à prendre de bonnes décisions. Te laisse pas dérouter place les jeunes devant des situations réelles où ils doivent prendre des décisions concernant l’usage de cannabis et la conduite. Ce site a plu aux jeunes Canadiens : il a été visité à plus de 41 000 reprises, par près de 9 000 utilisateurs, de son lancement en octobre 2019 à la fin mars 2020.

 

 

 

Un pilier de l’information sur le cannabis

C’est en octobre 2019 qu’ont été légalisés au Canada l’achat et la consommation des produits comestibles et boissons du cannabis, des produits pour usage topique et des extraits contenant du cannabis. Nous avons écouté les Canadiens voulant en savoir plus sur ces différents produits et leurs possibles conséquences sur la santé. Dans les mois précédant la légalisation, nous avons préparé plusieurs ressources de promotion de la santé et d’information sur ces produits. Les Canadiens y trouveront l’information recherchée.

Nous avons conçu et continuons à actualiser une carte interactive des réglementations provinciales et territoriales sur le cannabis en place au pays afin de brosser un portrait complet des politiques adoptées. La carte a été consultée à près de 2 500 reprises l’année dernière.

Le CCDUS est un acteur crédible et un leader reconnu du domaine des dépendances et de l’usage de substances et, en tant qu’organisme national, il a une responsabilité partagée de souligner et de favoriser le travail novateur accompli partout au pays. Il continuera à présenter ce que font d’autres scientifiques et fournisseurs de services canadiens pour faire avancer leurs travaux et mettre en lumière les progrès faits aux quatre coins du pays.

Pour réaliser son mandat national, le CCDUS continue à écouter. Parce qu’en écoutant nos partenaires et intervenants, les professionnels de la santé et le public canadien, nous pourrons mieux comprendre le dossier de l’usage de substances et ses défis. Forts de ce savoir, nous continuerons à porter le changement en matière de dépendances et d’usage de substances, partout au Canada.

 

 


 

Ressource proposée

 

 

 

 

 

La pandémie de COVID-19

Porteurs de changement est un thème qui convient particulièrement à notre rapport de cette année compte tenu de l’apparition de la COVID-19, vers la fin de l’exercice. Les Canadiens ont besoin d’information sur le coronavirus et sur la façon de se protéger et de composer avec ses effets sur leur vie. Nous avons écouté nos intervenants et avons rapidement commencé à leur fournir de l’information sur les conséquences de la COVID-19 sur les problèmes d’usage de substances. Nous avons aussi créé un centre documentaire complet qui compile des ressources et outils publics portant sur l’usage de substances et la COVID-19. Nous y ajoutons constamment de nouvelles ressources, ce qui en fait une importante source d’information pour les professionnels du domaine et les personnes ayant une expérience vécue de la consommation.

 

 

La stigmatisation

La stigmatisation peut être un obstacle de taille au changement. Pour savoir comment remédier à la stigmatisation entourant l’usage de substances, nous avons demandé conseil à de grands spécialistes, dont un expert anti-stigmatisation de l’Université Harvard et nos trois nouveaux groupes consultatifs sur l’expérience vécue passée, l’expérience vécue présente, et la famille et les amis. Leurs conseils ont influé sur plusieurs de nos projets. Ainsi, nous avons lancé un projet pilote visant à tirer parti des retombées collectives dans une communauté en vue d’atténuer les effets de la stigmatisation sur les personnes consommatrices. Ce projet réunit de grands partenaires chargés d’élaborer un plan à long terme d’actions pilotées par la communauté qui serviront de base à des actions similaires au pays.

En partenariat avec l’Association communautaire d’entraide par les pairs contre les addictions, nous avons publié Se servir des mots pour surmonter la stigmatisation : un guide d’introduction. Ce document renseigne les Canadiens sur les termes stigmatisants à éviter lorsqu’ils parlent d’usage de substances ou des personnes qui consomment des substances. De sa publication en novembre 2019 à la fin de l’exercice, le guide a été téléchargé à près de 2 000 reprises.

 

 

L’analyse comparative entre les sexes et les genres

Au cours du dernier exercice, nous avons intégré l’analyse comparative entre les sexes et les genres (ACSG+) à ce que nous faisons. Nous avons consulté des experts du Centre d’excellence pour la santé des femmes pour sensibiliser nos employés à la question et les aider à intégrer l’ACSG+ à leur travail. Nous avons d’ailleurs fait de l’ACSG+ une des exigences à respecter dans les résumés soumis pour notre congrès Questions de substance 2019. Ajoutons que nous avons fait plus de 20 présentations l’année dernière qui tenaient compte de l’ACSG.

 

 

Écouter les jeunes

Nous avons voulu capter l’intérêt et l’attention des jeunes Canadiens, qui nous ont dit vouloir prendre des décisions éclairées par rapport à l’usage de substances. Nous avons donc lancé deux projets l’année dernière en vue de donner aux jeunes les outils et ressources qu’ils veulent. Les responsables du projet Améliorer le traitement ensemble collaborent avec des familles, les Services de santé de l’Alberta et Foundry BC, pour concevoir des ressources, des outils et des solutions thérapeutiques pour venir en aide aux jeunes ayant un trouble lié à l’usage d’opioïdes.

Le second projet est un site Web interactif qui motive les jeunes Canadiens à prendre de bonnes décisions. Te laisse pas dérouter place les jeunes devant des situations réelles où ils doivent prendre des décisions concernant l’usage de cannabis et la conduite. Ce site a plu aux jeunes Canadiens : il a été visité à plus de 41 000 reprises, par près de 9 000 utilisateurs, de son lancement en octobre 2019 à la fin mars 2020.

 

 

 

Un pilier de l’information sur le cannabis

C’est en octobre 2019 qu’ont été légalisés au Canada l’achat et la consommation des produits comestibles et boissons du cannabis, des produits pour usage topique et des extraits contenant du cannabis. Nous avons écouté les Canadiens voulant en savoir plus sur ces différents produits et leurs possibles conséquences sur la santé. Dans les mois précédant la légalisation, nous avons préparé plusieurs ressources de promotion de la santé et d’information sur ces produits. Les Canadiens y trouveront l’information recherchée.

Nous avons conçu et continuons à actualiser une carte interactive des réglementations provinciales et territoriales sur le cannabis en place au pays afin de brosser un portrait complet des politiques adoptées. La carte a été consultée à près de 2 500 reprises l’année dernière.

Le CCDUS est un acteur crédible et un leader reconnu du domaine des dépendances et de l’usage de substances et, en tant qu’organisme national, il a une responsabilité partagée de souligner et de favoriser le travail novateur accompli partout au pays. Il continuera à présenter ce que font d’autres scientifiques et fournisseurs de services canadiens pour faire avancer leurs travaux et mettre en lumière les progrès faits aux quatre coins du pays.

Pour réaliser son mandat national, le CCDUS continue à écouter. Parce qu’en écoutant nos partenaires et intervenants, les professionnels de la santé et le public canadien, nous pourrons mieux comprendre le dossier de l’usage de substances et ses défis. Forts de ce savoir, nous continuerons à porter le changement en matière de dépendances et d’usage de substances, partout au Canada.

 

 


 

Nous utilisons des témoins (« cookies ») sur notre site Web pour optimiser votre expérience de navigation.

En continuant votre visite sur notre site sans modifier vos paramètres, nous supposons que vous consentez à l’installation de tous les témoins provenant de ce site Web. Cependant, vous pouvez en tout temps modifier les paramètres de votre navigateur. Pour en savoir plus, consultez notre avis de confidentialité