Consultez les ressources sur la COVID-19 de partenaires et d’experts du CCDUS – des sources fiables pour vos besoins en information et en recherche.

Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Que sont les compétences techniques?

Les compétences techniques sont les connaissances et les aptitudes requises pour appliquer des principes et renseignements techniques particuliers à une fonction ou à un rôle professionnel. Elles s’acquièrent habituellement par les études ou en cours d’emploi et font référence au côté pratique (le « quoi ») d’un emploi. Le counseling est un exemple de compétence technique.

Les 17 compétences techniques comptent toutes une définition et une note explicative et sont liées à des indicateurs comportementaux, pour quatre niveaux de qualification.

Nous actualisons périodiquement nos compétences, qui reflètent ainsi les changements qui surviennent dans le domaine en évolution rapide qu’est l’usage de substances. Les compétences techniques tiennent compte des avis d’experts et de personnes ayant une expérience passée ou présente de l’usage de substances, de leurs familles et de leurs amis. Vous trouverez dans la version 2021 :

  • une terminologie révisée
  • de nouvelles compétences fondées sur les forces, comme Soins tenant compte des traumatismes et de la violence
  • un accent mis sur les troubles concomitants
  • une plus grande distinction entre les connaissances et les aptitudes techniques et comportementales

Voir la section Historique pour des renseignements plus détaillés sur la création des compétences.

Secondary Body

Comment utiliser les compétences techniques?

Comment utiliser les compétences techniques?

Les compétences comportementales et techniques se complètent mutuellement et sont faites pour être utilisées ensemble. Par exemple, la compétence technique Counseling est plus efficace lorsqu’elle est combinée à la compétence comportementale Habiletés interpersonnelles.

Les compétences techniques peuvent servir à :

  • rédiger ou préciser des descriptions d’emplois;
  • interviewer des candidats;
  • déterminer si les candidats ont l’expérience et les qualités nécessaires;
  • fixer les attentes en matière de rendement des employés et évaluer leur rendement;
  • évaluer ses aptitudes et établir des plans de perfectionnement professionnel.

Les Compétences techniques et comportementales pour les intervenants en usage de substances au Canada se veulent un guide modifiable selon la description de poste, le contexte et la culture de l’organisation, et non un guide normatif.

Les indicateurs comportementaux sont des exemples et ne sont ni exhaustifs, ni obligatoires, ce qui laisse une certaine marge de manœuvre dans l’évaluation des rôles, pour différents milieux et contextes, et dans l’adaptation des compétences en conséquence. À noter que les niveaux de qualification sont cumulatifs.

Ressources

Ressources

Adapter les profils de qualification
Puisque la charge de travail et les besoins en personnel diffèrent selon les organisations, les compétences requises pourront elles aussi varier d’une organisation à l’autre. Cet outil explique les étapes à suivre pour adapter un profil de compétence pour qu’il corresponde aux besoins d’un emploi précis.

Questions d’entrevue génériques pour les compétences techniques (à venir)
Exemples de questions d’entrevue pour chaque niveau de qualification, pour chaque compétence technique. Utilisez-les pour formuler des questions d’entrevue pour des emplois précis, selon leurs niveaux de qualification.

Guide de gestion du rendement axée sur les compétences
Décrit une méthode structurée de gestion du rendement des employés qui peut être adaptée en fonction de contextes ou de cultures spécifiques.

Définitions des compétences techniques
et niveaux de qualification

Définitions des compétences techniques et niveaux de qualification

Compétences Définitions
Les compétences techniques Les 17 compétences techniques dans un document PDF
Comprendre l’usage de substances Informations ou connaissances contextuelles qui portent sur les substances et l’usage de substances tels qu’ils sont définis dans les compétences, dont les effets neurologiques de différentes substances selon le sexe ainsi que l’incidence de la consommation sur la fonction cognitive, et qui sont nécessaires pour éclairer des aspects précis du travail du professionnel auprès de la population.
Comprendre les troubles concomitants d’usage de substances et de santé mentale Connaissances et habiletés nécessaires afin d’éclairer des aspects précis du travail du professionnel auprès de personnes ayant des troubles concomitants d’usage de substances et de santé mentale. Pour en savoir plus, voir les critères concernant les troubles concomitants dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (5e édition).
Animation de groupe En contexte de groupe, utiliser des démarches éclairées par des données probantes pour collaborer avec des personnes affectées par l’usage de substances.
Counseling Mettre en application un éventail complet de styles, de techniques et de méthodologies de counseling éclairés par des données probantes et visant à améliorer le bien-être global des personnes touchées par l’usage de substances.
Dépistage et évaluation Sélectionner et utiliser des méthodes et des outils éclairés par des données probantes, puis en interpréter les résultats, pour mesurer l’usage de substances et ses préoccupations connexes, ainsi que pour orienter le plan de soins et de traitement.
Développement communautaire Travailler conjointement afin de déterminer les besoins et ressources communautaires, de renforcer la capacité et de planifier, appuyer ou orienter l’intervention collective.
Élaboration, mise en oeuvre et évaluation de programmes Élaborer et mettre en oeuvre des programmes portant sur l’usage de substances et la santé mentale, adapter des programmes existants à des besoins précis et évaluer les résultats des programmes existants, nouveaux ou révisés.
Familles, proches aidants* et soutiens sociaux Travailler en collaboration avec les personnes, les familles, les proches aidants, les conjoints, les aînés autochtones, les groupes et les communautés qui ont ce qu’il faut pour aider les personnes qui consomment des substances à réaliser leurs objectifs de bien-être. Le processus prévoit aussi de prêter aux membres de la famille, aux proches aidants et aux autres personnes qui apportent un soutien social le rôle de partenaire de soins et de reconnaître la valeur des interventions au niveau familial. Tient compte de l’apport des soutiens non humains (p. ex. animal de compagnie ou d’assistance, rapport avec la nature, guérison au contact de la terre) dans l’atteinte du bien-être. *Les proches aidants sont souvent des membres de la famille, mais pas toujours. Leur rôle unique regroupe généralement une multitude d’activités non rémunérées, allant de l’accomplissement de tâches de gestionnaire de cas, de représentant et d’intervenant-pivot de manière informelle à l’intervention en situation de crise, en passant par la surveillance de l’apparition de symptômes (Association canadienne pour la santé mentale, 2006). La collaboration avec eux, s’il y a lieu, peut être une ressource extrêmement utile pour le fournisseur de services.
Intervention en situation de crise Reconnaître les situations où les personnes affectées par l’usage de substances courent un risque ou sont en danger, comme une crise d’ordre physique, sexuel, émotionnel, psychosocial ou financier, et mettre en oeuvre rapidement des interventions éclairées par des données probantes.
Médicaments Décrire l’emploi des médicaments dans le traitement et la prise en charge des troubles d’usage de substances et de santé mentale, et répondre de façon continue aux besoins liés à la gestion des médicaments et au traitement.
Orientation Collaborer avec des personnes qui consomment des substances pour trouver des services d’orientation, des soutiens et des ressources adaptés au genre et à la culture et leur y donner accès, afin de répondre le mieux possible à leurs besoins.
Planification de soins collaborative S’adapter à la situation individuelle des personnes qui consomment des substances et faciliter leur interaction avec un fournisseur de services et le changement de fournisseur. Le processus comprend aussi la communication aux utilisateurs de renseignements sur les programmes et services grâce auxquels ils pourront prendre des décisions éclairées en la matière, la tenue à jour de la documentation, la diffusion des renseignements de manière appropriée et avec le consentement des personnes intéressées, et la collaboration avec d’autres fournisseurs de services. * On recommande d’appliquer cette compétence avec la compétence comportementale Soins gérés par la personne.
Planification du traitement Collaborer à l’élaboration d’un plan de traitement et de bien-être fondé sur les constats du dépistage et de l’évaluation en s’assurant que les activités et les ressources correspondent aux besoins, aux forces et aux objectifs de la personne. Le processus comprend aussi la surveillance, l’évaluation, la planification de la cessation des services et la mise à jour du plan de traitement de façon à refléter les besoins et objectifs changeants de la personne.
Prévention et promotion de la santé Nouer le dialogue avec des personnes touchées par l’usage de substances et les troubles concomitants, leur famille et leur communauté pour encourager l’adoption de connaissances, de comportements, de valeurs et d’attitudes favorisant le bien-être personnel et communautaire. * À noter que dans le texte pour cette compétence, « prévention » doit être interprété comme signifiant la prévention des méfaits associés à l’usage de substances.
Services d’approche Élaborer et fournir des services sur l’usage de substances éclairés par des données probantes à diverses personnes dans la communauté, y compris à celles qui autrement pourraient ne pas avoir accès à ces services ou ne chercheraient pas à les obtenir.
Soins tenant compte des traumatismes et de la violence Interagir avec les personnes qui consomment des substances pour déterminer et évaluer les répercussions d’événements extrêmement négatifs sur leur fonctionnement et leur capacité d’adaptation. En collaboration avec ces personnes, élaborer et faire des interventions qui mettent de l’avant la sécurité, le choix et le contrôle de soi, dans le but de limiter les méfaits et la retraumatisation. Comprendre les antécédents et les contextes spécifiques au genre et à la culture de la personne, et faire preuve d’empathie envers tous.
Tenue des dossiers et de la documentation Créer et tenir à jour des dossiers précis et complets, conformément aux normes professionnelles et aux règles juridiques en place.

Filtre rapide


Vous devez sélectionner une tâche et une famille


Comment utiliser les compétences techniques?

Comment utiliser les compétences techniques?

Les compétences comportementales et techniques se complètent mutuellement et sont faites pour être utilisées ensemble. Par exemple, la compétence technique Counseling est plus efficace lorsqu’elle est combinée à la compétence comportementale Habiletés interpersonnelles.

Les compétences techniques peuvent servir à :

  • rédiger ou préciser des descriptions d’emplois;
  • interviewer des candidats;
  • déterminer si les candidats ont l’expérience et les qualités nécessaires;
  • fixer les attentes en matière de rendement des employés et évaluer leur rendement;
  • évaluer ses aptitudes et établir des plans de perfectionnement professionnel.

Les Compétences techniques et comportementales pour les intervenants en usage de substances au Canada se veulent un guide modifiable selon la description de poste, le contexte et la culture de l’organisation, et non un guide normatif.

Les indicateurs comportementaux sont des exemples et ne sont ni exhaustifs, ni obligatoires, ce qui laisse une certaine marge de manœuvre dans l’évaluation des rôles, pour différents milieux et contextes, et dans l’adaptation des compétences en conséquence. À noter que les niveaux de qualification sont cumulatifs.

Ressources

Ressources

Adapter les profils de qualification
Puisque la charge de travail et les besoins en personnel diffèrent selon les organisations, les compétences requises pourront elles aussi varier d’une organisation à l’autre. Cet outil explique les étapes à suivre pour adapter un profil de compétence pour qu’il corresponde aux besoins d’un emploi précis.

Questions d’entrevue génériques pour les compétences techniques (à venir)
Exemples de questions d’entrevue pour chaque niveau de qualification, pour chaque compétence technique. Utilisez-les pour formuler des questions d’entrevue pour des emplois précis, selon leurs niveaux de qualification.

Guide de gestion du rendement axée sur les compétences
Décrit une méthode structurée de gestion du rendement des employés qui peut être adaptée en fonction de contextes ou de cultures spécifiques.

Définitions des compétences techniques
et niveaux de qualification

Définitions des compétences techniques et niveaux de qualification

Compétences Définitions
Les compétences techniques Les 17 compétences techniques dans un document PDF
Comprendre l’usage de substances Informations ou connaissances contextuelles qui portent sur les substances et l’usage de substances tels qu’ils sont définis dans les compétences, dont les effets neurologiques de différentes substances selon le sexe ainsi que l’incidence de la consommation sur la fonction cognitive, et qui sont nécessaires pour éclairer des aspects précis du travail du professionnel auprès de la population.
Comprendre les troubles concomitants d’usage de substances et de santé mentale Connaissances et habiletés nécessaires afin d’éclairer des aspects précis du travail du professionnel auprès de personnes ayant des troubles concomitants d’usage de substances et de santé mentale. Pour en savoir plus, voir les critères concernant les troubles concomitants dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (5e édition).
Animation de groupe En contexte de groupe, utiliser des démarches éclairées par des données probantes pour collaborer avec des personnes affectées par l’usage de substances.
Counseling Mettre en application un éventail complet de styles, de techniques et de méthodologies de counseling éclairés par des données probantes et visant à améliorer le bien-être global des personnes touchées par l’usage de substances.
Dépistage et évaluation Sélectionner et utiliser des méthodes et des outils éclairés par des données probantes, puis en interpréter les résultats, pour mesurer l’usage de substances et ses préoccupations connexes, ainsi que pour orienter le plan de soins et de traitement.
Développement communautaire Travailler conjointement afin de déterminer les besoins et ressources communautaires, de renforcer la capacité et de planifier, appuyer ou orienter l’intervention collective.
Élaboration, mise en oeuvre et évaluation de programmes Élaborer et mettre en oeuvre des programmes portant sur l’usage de substances et la santé mentale, adapter des programmes existants à des besoins précis et évaluer les résultats des programmes existants, nouveaux ou révisés.
Familles, proches aidants* et soutiens sociaux Travailler en collaboration avec les personnes, les familles, les proches aidants, les conjoints, les aînés autochtones, les groupes et les communautés qui ont ce qu’il faut pour aider les personnes qui consomment des substances à réaliser leurs objectifs de bien-être. Le processus prévoit aussi de prêter aux membres de la famille, aux proches aidants et aux autres personnes qui apportent un soutien social le rôle de partenaire de soins et de reconnaître la valeur des interventions au niveau familial. Tient compte de l’apport des soutiens non humains (p. ex. animal de compagnie ou d’assistance, rapport avec la nature, guérison au contact de la terre) dans l’atteinte du bien-être. *Les proches aidants sont souvent des membres de la famille, mais pas toujours. Leur rôle unique regroupe généralement une multitude d’activités non rémunérées, allant de l’accomplissement de tâches de gestionnaire de cas, de représentant et d’intervenant-pivot de manière informelle à l’intervention en situation de crise, en passant par la surveillance de l’apparition de symptômes (Association canadienne pour la santé mentale, 2006). La collaboration avec eux, s’il y a lieu, peut être une ressource extrêmement utile pour le fournisseur de services.
Intervention en situation de crise Reconnaître les situations où les personnes affectées par l’usage de substances courent un risque ou sont en danger, comme une crise d’ordre physique, sexuel, émotionnel, psychosocial ou financier, et mettre en oeuvre rapidement des interventions éclairées par des données probantes.
Médicaments Décrire l’emploi des médicaments dans le traitement et la prise en charge des troubles d’usage de substances et de santé mentale, et répondre de façon continue aux besoins liés à la gestion des médicaments et au traitement.
Orientation Collaborer avec des personnes qui consomment des substances pour trouver des services d’orientation, des soutiens et des ressources adaptés au genre et à la culture et leur y donner accès, afin de répondre le mieux possible à leurs besoins.
Planification de soins collaborative S’adapter à la situation individuelle des personnes qui consomment des substances et faciliter leur interaction avec un fournisseur de services et le changement de fournisseur. Le processus comprend aussi la communication aux utilisateurs de renseignements sur les programmes et services grâce auxquels ils pourront prendre des décisions éclairées en la matière, la tenue à jour de la documentation, la diffusion des renseignements de manière appropriée et avec le consentement des personnes intéressées, et la collaboration avec d’autres fournisseurs de services. * On recommande d’appliquer cette compétence avec la compétence comportementale Soins gérés par la personne.
Planification du traitement Collaborer à l’élaboration d’un plan de traitement et de bien-être fondé sur les constats du dépistage et de l’évaluation en s’assurant que les activités et les ressources correspondent aux besoins, aux forces et aux objectifs de la personne. Le processus comprend aussi la surveillance, l’évaluation, la planification de la cessation des services et la mise à jour du plan de traitement de façon à refléter les besoins et objectifs changeants de la personne.
Prévention et promotion de la santé Nouer le dialogue avec des personnes touchées par l’usage de substances et les troubles concomitants, leur famille et leur communauté pour encourager l’adoption de connaissances, de comportements, de valeurs et d’attitudes favorisant le bien-être personnel et communautaire. * À noter que dans le texte pour cette compétence, « prévention » doit être interprété comme signifiant la prévention des méfaits associés à l’usage de substances.
Services d’approche Élaborer et fournir des services sur l’usage de substances éclairés par des données probantes à diverses personnes dans la communauté, y compris à celles qui autrement pourraient ne pas avoir accès à ces services ou ne chercheraient pas à les obtenir.
Soins tenant compte des traumatismes et de la violence Interagir avec les personnes qui consomment des substances pour déterminer et évaluer les répercussions d’événements extrêmement négatifs sur leur fonctionnement et leur capacité d’adaptation. En collaboration avec ces personnes, élaborer et faire des interventions qui mettent de l’avant la sécurité, le choix et le contrôle de soi, dans le but de limiter les méfaits et la retraumatisation. Comprendre les antécédents et les contextes spécifiques au genre et à la culture de la personne, et faire preuve d’empathie envers tous.
Tenue des dossiers et de la documentation Créer et tenir à jour des dossiers précis et complets, conformément aux normes professionnelles et aux règles juridiques en place.

Nous utilisons des témoins (« cookies ») sur notre site Web pour optimiser votre expérience de navigation.

En continuant votre visite sur notre site sans modifier vos paramètres, nous supposons que vous consentez à l’installation de tous les témoins provenant de ce site Web. Cependant, vous pouvez en tout temps modifier les paramètres de votre navigateur. Pour en savoir plus, consultez notre avis de confidentialité